Comment, en tant que PME, puis-je protéger mes collaborateurs contre les accidents de travail?

Home Comment, en tant que PME, puis-je protéger mes collaborateurs contre les accidents de travail?

Un accident est parfois vite arrivé mais, en tant qu’employeur, il vous revient de limiter le plus possible les risques d’accidents du travail pour votre personnel. Des mesures obligatoires en matière de prévention et de protection favorisent certes le bien-être de vos employés mais vous pouvez aisément en faire davantage. Dans ce billet de blog, nous passons en revue ce qui est obligatoire ainsi que la manière dont vous pouvez renforcer la protection de vos collaborateurs contre des accidents sur le lieu de travail.

En 2017, on a dénombré 145.538 accidents sur le lieu de travail ou sur le chemin du travail. 0,1% d’entre eux, selon des chiffres de l’Agence fédérale des risques professionnels (Fedris), ont eu une issue fatale. Ces chiffres ne concernent en fait que les cas qui sont acceptés par les compagnies d’assurance. Dans la pratique, plus de 10% des déclarations sont refusées. Bien entendu, l’issue de tels accidents n’est pas toujours aussi sérieuse, même si un collaborateur sur dix en garde une incapacité permanente.

Si l’on compare la situation avec celle qui prévalait voici quelques années, le nombre d’accidents du travail est heureusement en recul mais il n’en demeure pas moins essentiel pour toute entreprise, grande ou petite, d’octroyer une attention toute spéciale au bien-être de ses collaborateurs. Vous ne tirerez aucun avantage d’un employé malade ou blessé tandis que des effectifs heureux et en bonne santé sont source de dynamisme pour votre organisation. Voilà pourquoi une politique Bien-Être stratégique constitue une importante pierre angulaire pour votre société. Mais comment pouvez-vous être sûr que la protection de vos collaborateurs est optimale?

Prévention obligatoire sur le lieu de travail

L’obligation de protéger vos collaborateurs est déjà stipulée partiellement dans la loi. Un service de prévention interne doit par exemple exister au sein de votre entreprise, composé d’un ou plusieurs conseillers en prévention. Un conseiller en prévention veille au bien-être du personnel sur le lieu de travail. Si vous êtes une PME de moins de vingt personnes, vous avez la possibilité, en tant qu’employeur, d’assumer vous-même le rôle de conseiller en prévention.

Un service de prévention interne n’est pas en mesure de prendre en charge certains aspects de la politique de bien-être. Dans ce cas, faites appel à un service externe de prévention et de protection au travail. Un collaborateur sera parfois obligé de passer un examen médical. Si vos collaborateurs remplissent par exemple une fonction de sécurité ou exercent une activité impliquant un risque déterminé, un contrôle périodique sera exigé. Pour ce faire, un service externe désigne un médecin du travail, qui assurera le suivi médical des employés.

Un service externe de prévention et de protection procure à votre PME toute l’expertise voulue, pour tous les aspects à couvrir. Les tâches des conseillers en prévention sont réparties selon diverses disciplines: sécurité au travail, aspects psycho-sociaux, hygiène, ergonomie et médecine du travail.

Un secrétariat social reconnu veillera à ce qu’une attention suffisante soit accordée à chacun de ces facteurs. Chez Attentia, nous disposons par exemple de 107 médecins-conseillers en prévention qui mettent tout en oeuvre pour générer un environnement de travail sain pour vos collaborateurs. Nous pouvons en outre compter sur 45 conseillers en prévention qui sont spécialisés en gestion des risques.

Gestion des risques: que pouvez-vous faire?

Afin de procurer à vos collaborateurs la meilleure protection qui soit contre des accidents, vous devez aller plus loin que ce que la loi vous impose. Voici quelques conseils pour effectuer de la gestion de risques:

  • Communiquez clairement au sujet des consignes de sécurité! Si vos collaborateurs courent des risques particuliers, vous avez l’obligation de leur procurer une formation et des informations en suffisance. Ce genre de sessions peuvent être répétées à espaces réguliers.
  • Vous engagez un nouveau collaborateur? Mettez-le/-la courant des mesures de prévention. Et demandez à un collaborateur expérimenté, connaissant très bien les procédures et les risques, d’accompagner la nouvelle recrue.
  • Accordez beaucoup d’importance à l’ordre et à la propreté! Un environnement de travail soigné limitera considérablement les risques d’accident.
  • Procurez des conseils à vos collaborateurs au sujet ds postures et mouvements du corps. Depuis la position assise idéale sur la chaise de bureau jusqu’à la manière dont quelqu’un soulève des objets… Un mouvement mal effectué peut constituer une lourde surcharge pour le dos et provoquer des dégâts.
  • Consacrez suffisamment d’attention à l’entretien et à la sécurisation des équipements! Un bon plan d’action vous permettra de veiler à ce que vos appareils satisfassent constamment aux prescriptions légales.
  • Enregistrez et analysez les incidents et accidents! Parfois, en dépit des mesures nécessaires, les choses se passent mal malgré tout. Vous devez dans ce cas en découvrir la cause. Vous éviterez ainsi que davantage d’accidents se produisent à l’avenir.

Un service de prévention externe vous renseignera sur tous ces aspects de la gestion de risque et vous aidera à définir une politique stratégique pour votre entreprise.

Contractez une bonne assurance

En tant quemployeur, vous êtes obligé de contracter une assurance contre les accidents du travail. Ce faisant, vos collaborateurs seront en tout cas assurés de bénéficier dune indemnisation lorsquils seront victime dun accident du travail. Il sagit en loccurrence dincidents qui interviennent sur le lieu de travail ou lors du trajet vers ou au retour du travail. Vos collaborateurs seront ainsi couverts, même si quelque chose se produit pendant une activité de team building.

En la matière, il vous est conseillé d’étudier avec votre assureur la manière dont vous pouvez aller plus loin que ce à quoi la loi vous oblige. Une assurance plus complète procurera par exemple des compensations plus larges à vos collaborateurs par rapport à la rémunération quils perdront pendant leur période dincapacité de travail. Une bonne assurance et une protection optimale constituent par ailleurs dexcellents atouts pour préserver la satisfaction de vos collaborateurs et pour attirer de nouveaux employés dans le contexte actuel de la guerre des talents.