Plan par étapes pour lancer votre activité

Home Je veux commencer Plan par étapes pour lancer votre activité

Plan par étapes pour lancer votre activité

Prêt à créer votre propre entreprise ? Fabuleux ! Vous trépignez probablement d’impatience…

Mais vous devez d’abord régler certains points avant de vous concentrer pleinement sur votre entreprise.

1. Choisissez de devenir indépendant à tire principal ou complémentaire

Vous pouvez exercer vos activités indépendantes à titre principal ou à titre complémentaire. Dans le deuxième cas, vous travaillez encore au moins 19 heures par semaine pour un autre employeur et continuez à profiter des avantages du régime social de votre activité principale.

Attention : vous payez dans les deux cas des cotisations sociales pour vos activités indépendantes. Attentia vous donne des conseils sur mesure pour faire le bon choix et régler la question des cotisations sociales.

2. Choisissez une forme d’entreprise qui vous convient

Avant de vous y mettre, vous devez choisir de vous lancer en tant qu’entreprise unipersonnelle ou de fonder une société. Il est plus simple et moins cher de lancer une entreprise unipersonnelle, car cela ne nécessite aucun capital de départ minimal. Une société est plus avantageuse sur le plan fiscal et les risques financiers sont plus limités.

3. Vérifiez la liste des professions réglementées

En Wallonie et à Bruxelles, vous devez disposer de connaissances de base en gestion avant de lancer votre propre activité. Vous devez également être en mesure de justifier de qualifications professionnelles adéquates, via un diplôme ou une expérience pratique suffisante.

Certaines professions libérales et intellectuelles sont plus réglementées que d’autres. Vous ne pouvez donc pas les exercer sans y être habilité.

En Flandre, le certificat de gestion d’entreprise et l’attestation des qualifications professionnelles ne sont pas exigés.

4. Ouvrez un compte à vue

Si vous optez pour une entreprise unipersonnelle, vous pouvez en principe utiliser votre compte privé. Il est toutefois préférable d’ouvrir un compte distinct pour toutes vos opérations commerciales. Vous gardez ainsi facilement une vue d’ensemble sur vos finances. Pour une société, vous êtes tenu d’ouvrir un compte séparé.

5. Contactez un guichet d’entreprise

Toute entreprise doit s’affilier à un guichet d’entreprise.

Bon à savoir : le prix d’affiliation à un guichet d’entreprise est fixé par la loi et donc identique partout. Chaque guichet d’entreprise est toutefois lié à une caisse d’assurances sociales qui perçoit et reverse les cotisations sociales que vous payez en tant qu’indépendant. Le guichet d’entreprise s’occupe également de votre statut social et vous informe si vous avez besoin de certaines autorisations.

6. Activez votre numéro de TVA

Vous recevrez un numéro de TVA via le guichet d’entreprise. Ce même numéro est enregistré à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE). Si vous optez pour le régime de franchise de la TVA (c’est-à-dire l’exonération), le numéro n’est pas activé et sert uniquement à identifier votre entreprise. Vous choisissez le régime de TVA classique ? Votre numéro d’entreprise est alors activé comme numéro de TVA.

7. Choisissez une mutuelle

En tant qu’indépendant à titre principal, vous avez tout intérêt à vous affilier à une mutuelle. Tout comme vos collaborateurs, vous aurez alors droit à une allocation en cas d’incapacité de travail. Votre caisse d’assurances sociales vous remet une attestation pour finaliser votre affiliation. Vous êtes déjà affilié ? Communiquez votre changement de statut à votre mutuelle.

Vous êtes indépendant à titre complémentaire ? Vous êtes alors déjà assuré pour les soins de santé via votre activité principale. Inutile de vous affilier à nouveau !

8. Vérifiez quelles assurances additionnelles peuvent être intéressantes

Nous vous recommandons également de discuter avec votre assureur ou de vérifier vous-même si vous pensez avoir besoin d’autres assurances. Elles ne sont pas obligatoires, mais peuvent se révéler intéressantes. En tant qu’indépendant ou entreprise unipersonnelle, il peut par exemple être utile d’être assuré si vous devez temporairement suspendre vos activités à cause d’une maladie ou d’un accident.

9. Autorisations et permis

Avant de commencer, vérifiez si vous avez besoin de permis et/ou d’autorisations pour exercer votre propre métier.
Vous avez par exemple besoin d’une carte professionnelle pour étrangers en tant que non-ressortissant d’un pays européen, et d’une autorisation de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire si vous manipulez des aliments.

Attentia vous aide volontiers à examiner quels permis et autorisations s’appliquent à votre cas.

Prêt à vous lancer sans attendre ?

Attentia vous guide